Rechercher dans ce blog

jeudi 20 juillet 2017

dernier volet pour le tour dans le jardin

 une belle scabieuse issue d'un semis de l'année passée, la touffe est énorme

hibiscus trionum d'un semis du SOL 2017.Une petite plante annuelle qui fleurit sans relâche depuis juin.

 cardiospermum issue du sol 2017, j'ai été septique en voyant la petitesse de la plante et les fleurs microscopique blanches, mais les lanternes sont superbes ! Elle manque sans doute un peu d'eau car c'est normalement une plante grimpante, mais elle est bien aimable de me donner autant de lanternes !

et cette saleté que je trouve dans tout mon jardin, impossible à arracher, on ne fait que casser les tiges et ça revient sans arrêt, forcément, tant que les racines restent dans le sol !

Bilan après 3 années au jardin :
1) j'arrête d'acheter les plantes qui me plaisent pour acheter ce qui me plait MAIS qui va sur mon sol calcaire et sec
2) je pratique la lasagne et je paille pour éviter un maximum d'arroser
3) j'arrête de dépenser des sous dans les foires aux plantes qui me vendent des plantes qui ne vont pas sur mon terrain
4) je me concentre sur des plantes "tout terrain" qui ne demandent pas d'arrosage, supportent la chaleur, le soleil, la sècheresse, les vents chauds, le manque d'eau
5) je fais mes semis d'annuelles début mai (et pas avant...rien ne sert de courir, les semis précoces finissent pas végéter alors que les semis tardif rattrapent haut la main les semis de mars), en godet dehors à l'ombre pour repiquer ensuite en pleine terre, et je fais mes semis de vivaces en été, en godet dehors à l'ombre pour replanter au printemps suivant en pleine terre

Mon top 10 pour mon terrain :
- la scabieuse : version annuelle, bi annuelle ou vivaces, il en existe de nombreuses variétés, largement de quoi se faire plaisir. C'est une plante charmante avant, pendant et après la floraison qui se sème facilement et ne craint rien.
le rosier : et oui, finalement, une plante qui s’accommode de beaucoup de situation. Bien sûr au printemps il y a les pucerons et les chenilles, mais au moins, la plante supporte le manque d'eau en plongeant ses racines loin dans la terre. Il suffit de bien les choisir !
- la lavande
- les sauges : une plante qui peut fleurir longtemps selon la variété et qui ne craint pas la sècheresse. Attention cependant aux hivers, à pailler. Des centaines de variétés à découvrir.
- les nigelles : une annuelle sympathique qui se resème à foison
- le perovskia : cousin de la lavande, résistant lui aussi
- les cosmos : encore une annuelle qui se débrouille toute seule et qui ne demande rien ! Impossible de ne pas l'avoir au jardin !
- les echinacées : de quoi se faire plaisir en forme et en couleur, encore une sans souci !
- les centaurées
- les oeillets anglais : qui finissent pas former de belles touffes. L'indispensable du printemps

Voilà ce qui pour l'instant, fonctionne sans problème au jardin et se contente du climat et de la nature du sol. Sans doute en découvrirais-je d'autres quand je recevrais ce livre commandé sur le net qui me permettra de choisir les bonnes plantes, les combiner entre elles pour qu'elles résistent mieux aux aléas climatiques




mercredi 19 juillet 2017

suite du tour au jardin pour Estelle #2

dans le "potager" (un grand nom pour un minuscule espace)

 quelques belles tomates bio "green zebra" dont le pied a été acheté chez Gamm Vert parce que je pensais que mes semis de tomates ne donneraient rien

 de l'oignon perpétuel ou oignon rocambole donné par ma tante du sud ouest qui produit pour la 1ère fois depuis 2 ans (voir plus, mais il était resté longtemps en pot le pauvre). En plus de ses oignons souterrains, il produit des bulbilles aériennes au goût d'échalote et les feuilles s'utilisent de la même façon que la ciboulette ! Les bulbes souterrains assurent la pérennité de la plante et leur saveur est particulièrement forte. On récolte donc les feuilles, mais de façon modérée si on veut des bulbilles, et les bulbilles de juillet à septembre qui se conserveront au frais et au sec jusqu'en hiver. Le plant devient assez gros et produit pas mal, c'est une plante que je vous recommande au potager !
Pour en avoir d'autres plants, il vous suffit de planter des bulbilles !

 une courgette dont le plant a été achetée chez un producteur de légumes bio

 encore des tomates anciennes bio d'un plant de chez Gamm Vert

 une autre variété je sais plus laquelle, mais toujours bio et toujours Gamm Vert (je vous rassure, je n'ai pas d'actions chez eux)

un concombre de mon producteur bio

 une agastache blue fortune issue du sol 2016 qui va bientôt fleurir pour la 1ère fois, élue plante supportant la sècheresse !

 mon angelique, plutôt mal en point

 la corète plantée au printemps....je vous en parle pas ! oui oui, c'est le truc tout brun sur la photo, bon, on en parle pas....Si elle s'en sort....

un perovskia blue spire, pas très très étoffé, mais qui a le mérite de fleurir et de supporter la sècheresse, donc un bon point pour lui !

 une autre angélique, pas encore cette année que je la verrai en fleur, elle devait mesurer plus de 2 mètres, elle est à terre, vaincue par la sècheresse !

 une belle réussite du sol 2017, je crois à 90 % que c'est le potiron bleu de Hongrie de Raphaelle ! Intéressant, une plante qui court sur 4 mètres déjà. Il ne semble pas être dérangé par la sècheresse et pourtant, je ne l'arrose pas.

tomate surprise bio issue de mon semis de février, alors je suis fière ! Je n'ai mis que 3 variétés car je n'étais pas sûre de réussir : caro rich, green zebra et tomates rose violette. Ce doit être la dernière variété !

 le semis du sol 2017 de cynoglossum amabile pink de Patou a très bien marché, un semis que je referai l'an prochain car c'est une annuelle ! Bon là, elle a besoin d'un peu d'eau, mais elle tient très bien la sècheresse pour une annuelle.

 un de mes semis de tomate green zebra ! bio hein !

 celle-ci, issue de mon semis, pourrait être la caro rich (et dans ce cas deviendra orange à maturité)


et une belle scabieuse du sol 2017 : scabieuse white de Suzanne annuelle ou vivace, je ne sais jamais trop avec les scabieuses car certaines annuelles reviennent quand même quand l'hiver n'est pas trop froid. En tous cas, mes semis de scabieuses ont très bien marché et c'est une plante du top 10 pour les régions sèches ! (je vous ferai un article sur mon top 10)

et on continue demain, pour ceux que ça intéresse avec la fin du tour du jardin en ce début d'été....


mardi 18 juillet 2017

un petit tour du jardin...pour Estelle !

Alors à Estelle qui se désespère de son moche jardin et à qui j'ai promis des photos d'un jardin encore plus moche que le sien ! bon, je vous mets pas que des photos moches, sinon vous allez vraiment déprimer  et moi aussi, déjà que je me suis jurée de ne plus acheter de plantes parce que ça me crève trop le coeur quand je les perds les unes après les autres en été.
On commence ?

 une terre craquelée sur tout le terrain....

 un cerisier qui perd ses feuilles et montre des branches dénudées comme en automne (je n'ai donc pas eu de mal à trouver des feuilles pour ma lasagne)

un érable du jardin donc les feuilles commencent à souffrir

 par contre une mauvaise herbe qui se porte à merveille tout le long du côté nord de la maison (et ailleurs aussi je vous rassure !) et ne me dites pas que c'est joli !!!!!

 la souffrance du noisetier, dans le même état que le cerisier

une réussite quand même ! des graines de didiscus commandées sur le net en Angleterre, semées le 9 mars qui fleurissent depuis le quelques jours (la photo n'est pas terrible, trop de soleil déjà ce matin). Une ravissante petite fleur qui supporte plutôt bien la sècheresse et la chaleur, mais je n'en ai pas mis assez.

 des pois de senteur qui sont restés nains et n'ont pas fleuri autant qu'ils auraient dû par manque d'eau, ils sont déjà en graines alors qu'ils devraient fleurir jusqu'aux gelées !

 mes hortensias...si si....et ça fait 3 ans qu'ils sont comme ça chaque été....je baisse les armes, je n'achèterais plus d'hortensia, ce n'est pas la région !

 un autre hortensia

 quelques semis de l'année réussis ! des centaurées en mélange d'un bleu magnifique que ne rend pas la photo !

 des centaurées black boy ou black ball (d'ailleurs, n'est ce pas les mêmes....) issues du sol 2017


mon hosta tardiana halcyon planté à l'ombre (mais il a quand même du soleil à partir de 15h) se porte plutôt pas mal, je ne l'arrose pourtant pas. Il résiste donc plutôt bien pour n'avoir pas eu de pluie depuis un mois et des chaleurs de près de 30° et plus. Ce qui m'encourage à en mettre d'autres pour varier au moins les feuillages (puisque dans cette région on ne peut pas avoir de fleurs en été !)

Demain nous passerons côté potager fleuri (enfin, fleuri.....)

Alors Estelle ? Rassurée ? Pour ma part, je vous dirai demain les conclusions que j'ai tirées !


mardi 11 juillet 2017

lasagnes au jardin

drôle de cuisine ! plus besoin de bêcher, plutôt que de creuser, retourner, on empile !
J'ai dû slalomer entre les plantes déjà en place, car j'ai tendance à mettre la charrue avant les boeufs, j'ai planté avant de créer le massif et je m'en veux de ne pas avoir fait les choses dans l'ordre, alors : lasagnes !

1) du carton à plat (on enlève les scotch et les étiquettes autocollantes)
2) du journal humide


 ben oui, ça fait moche, mais je vous assure que c'est très efficace !
3) des feuilles ou tout autre matériaux bruns (paille/foin, orties, fougères, terreau de pot de fleurs, sciure ou copeaux de bois)

 qui aurait cru que j'aurai les feuilles en cette saison ???? On est bien en automne....euh pardon....en été....
 4) de la tonte (matériaux verts)

5) on attend le printemps !

J'ai testé cette technique dans un autre coin du jardin l'automne dernier. Au printemps, j'avais une terre très souple, noire, enrichie, avec des vers de terre en prime. Un délice pour planter ! Bon là, on est l'été, c'est peut-être un peu tôt, mais j'avais tout ce qu'il fallait sous la main et j'étais agacée de voir les mauvaises herbes pousser entre mes rosiers.


Z'avez vu comme mon jardin est moche ! Canicule, pas de pluie, que du bonheur ! Déprimant !

samedi 27 mai 2017

le temps des roses...

 le 1er à fleurir !


 planté cette année, il fleurit depuis hier seulement !


 installé depuis la fin de l'hiver seulement, il me gratifie quand même de 2 petites roses !

 tout neuf lui aussi au jardin, il m'offre pour sa 1ère année de très grosses roses qui sentent divinement bon 

 pas forcément un rosier que j'aurais choisi, mais il est là alors je le laisse

rosier anglais "the prince", cette année, il ne fleurit pas très bien, il a peu de fleurs mais plus grosse que l'an passé et elles sentent.....hum !!!!!!!

 celui-ci commence à s'étoffer, ce n'est pas sa 1ère année au jardin


J'attends encore les floraisons de "rose blush", "Jacqueline Du Pré", du grimpant "Aimée Vibert", de Mme la baronne de Rothschild et du polyantha "the fairy"

jeudi 11 mai 2017

le club des 5

Pour répondre à un petit jeu de Marie-Claude voici mon club des 5 au jardin : les 5 bleus. Pas difficile pour moi, j'aime cette couleur depuis toujours alors bien sûr, je l'ai introduite au jardin.
Aujourd'hui, il pleut des cordes, heureusement, j'ai déjà mes photos en stock !

Allez, c'est parti !

Avec la belle anémone coronaria lord lieutenant


la belle centaurée de Bénédicte


la pulmonaire sacharata majesté qui commence bleu et fini rose (Capucine a eu la bonne idée hier de retirer toutes les fleurs !!!!! grrrrrrrrrrrrrrrrrrrr)


une veronica gentianoide d'un beau bleu lin


et mes lupins de montagne, un peu plus énormes chaque année 


j'aurai aussi pu vous montrer une fleur de lin


ou une fleur de muscaris (même si le muscaris, c'est fini)


ah ? je suis disqualifiée ? j'en a montré 7 ? tant pis ! le bleu, j'aime trop ! et il y aura bientôt les nigelles !